Baisse d'audition, malentendant ou sourd, appelez-nous via Acceo

Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/Actualite-Solidarite-et-sante

Plan départemental de lutte contre les violences faites aux femmes

Publié le 26 novembre 2019

En parallèle de la présentation des conclusions du Grenelle national contre les violences conjugales, le Département a cosigné avec l’État son plan cadre de lutte contre les violences faites aux femmes.

 

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, 200 personnes étaient réunies à Arras le 25 novembre pour la présentation des mesures qui seront mises en place au cours des trois années à venir dans le Pas-de-Calais. Des professionnels qui pendant deux mois ont contribué à faire l’état des lieux de la prise en charge des victimes et coupables de violences conjugales de manière à prévenir autant que possible ces dérives d’un autre temps.

Représenté par Caroline Matrat, le Département est souvent en première ligne dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Travail de prévention notamment auprès des plus jeunes, détection des situations dans le cadre de ses permanences sociales ou des consultations de PMI, accompagnement des victimes dans leurs démarches avec entre autres ses assistantes sociales en poste dans des commissariats, il est l’un des rouages incontournables du nouveau plan.

Formation des professionnels, création de réseaux de personnes-ressources et de procédures simplifiées, l’un des principaux objectifs de la démarche est d'améliorer l’accueil, la protection et l’accompagnement des victimes en parallèle du repérage des situations à risques. Côté auteurs des faits, les moyens seront revus à la hausse pour les responsabiliser et éviter les risques de réitération.

Particularité de ce plan, départemental, l’accent mis sur la prévention. Au-delà de la répression ou de la prise en charge des victimes, l’enjeu majeur pour les trois années à venir sera la sensibilisation et l’éducation, des enfants dès le plus jeune âge, mais aussi des adultes, notamment dans la sphère professionnelle pour combattre le mal à la racine. Car s’il est difficile de faire des généralités à propos des hommes auteurs de violences conjugales, il y a pour tous à l’origine des représentations sexistes.