Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/Actualite-Travaux

Inforoute : perturbations à prévoir le long de l'Aa canalisée

Publié le 4 septembre 2019

Un chantier de restauration de berges en palplanches métalliques est programmé par Voies Navigables de France (VNF) et le Département du Pas-de-Calais sur la rivière l’Aa au niveau des communes de Saint-Omer et Serques sur une distance de 3,5 kilomètres. Il débutera le lundi 9 septembre 2019 et devrait s’achever en janvier 2020.

Au cours de ces dernières années, des affouillements importants se sont formés dans les berges situées sur la rive gauche de l’Aa canalisée entre Saint-Omer et Watten. Un phénomène qui risque à terme de s’avérer dangereux tant pour la voie d’eau que pour les routes départementales 928 et 213 qui jouxtent ce tronçon.

Voies Navigables de France et le Département du Pas-de-Calais - qui se partagent la gestion de ce domaine public - ont par conséquent décidé de conduire une opération de maintenance lourde de renforcement des berges sur les communes de Saint-Omer et Serques. Un chantier dont Voies Navigables de France assurera la maîtrise d’ouvrage et qui sera cofinancé par le Conseil départemental à hauteur de 50 %.

Son coût approximatif est estimé à 5 millions d’euros pour les travaux et la fourniture des palplanches. Un investissement important visant à conforter les berges, la navigation fluviale et à assurer la sécurité des usagers des routes départementales (automobilistes et transporteurs).

Les travaux respectent les prescriptions en matière de protection de l’environnement dictées par la loi sur l’eau et font l’objet de mesures d’accompagnement en faveur de la préservation des chiroptères (convention passée avec La Coordination Mammalogique du Nord de la France pour l’aménagement d’abris à chauves-souris sur le secteur).

Les palplanches (soit un total de 2 400 tonnes d’acier) seront acheminées par voies d’eau limitant l’impact du chantier sur l’environnement et la circulation. Deux péniches assureront cette prestation. Par la route, 105 camions auraient été nécessaires.

Par ailleurs, les opérations de fonçage des palplanches seront conduites depuis une barge limitant là encore les répercussions de ce projet sur le trafic. Une préoccupation forte et constante du Conseil départemental du Pas-de-Calais et de Voies Navigables de France qui multiplient les actions en ce sens.

Des alternats de circulation seront mis en œuvre par tronçons successifs en fonction de l’avancée des travaux.