Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Le-Conseil-departemental

Expression des groupes politiques

Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen

Répondre à l’urgence climatique

Le Président Jean-Claude Leroy a proposé une aide d’urgence du Département du Pas-de-Calais en direction de celui de l’Aude, confronté récemment à de violents orages aux conséquences catastrophiques. Nous saluons cet élan de solidarité en soutenant bien évidemment cette initiative.

La hausse des températures, les précipitations orageuses, les inondations ne peuvent pas être sans lien avec le dérèglement climatique. L’heure n’est donc plus aux constats mais à l’action ; chacun doit prendre sa part. C’est le sens de l’engagement du Département en matière de développement durable.

Nous ne pouvons plus penser la route comme hier, concevoir les bâtiments, consommer, vivre comme hier. Si le problème est global, nous apportons des réponses locales, au plus proche des territoires et des habitants, en soutenant un modèle agricole plus respectueux, en s’engageant dans la rénovation thermique des bâtiments, en multipliant les aires de covoiturage, en préservant la biodiversité avec Eden 62…

Mais deux ans après la notification des accords de Paris, nous attendons aussi un souffle de la part du gouvernement actuel et de l’Europe. Qui peut croire qu’il y aura un avenir pour le climat sans l’Union Européenne ?

Nous ne serons donc pas du côté de ceux qui rejettent l’Europe. Mais nous ne serons pas non plus avec ceux qui ne jurent que par la globalisation libérale de l’économie, sans régulation, sans contrainte liée à l’impératif écologique.

Laurent DUPORGE

Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen

Groupe Union Action 62

L'avenir de notre département passe par l'Europe

Des migrations au changement climatique en passant par le chômage des jeunes ou la confidentialité des données, l’action européenne est décisive à plus d’un titre.
Les élus du Groupe Union Action 62 ont pris l’habitude d’intervenir pour dire combien l’Europe est importante pour notre Département. Récemment ils ont interpellé le Président du Conseil départemental pour lui demander qu’une stratégie post-Brexit soit élaborée pour que notre Département reste un partenaire privilégié du Royaume-Uni.
En effet, dans le Pas-de-Calais, une sortie non préparée du Royaume-Uni de l’Union Européenne pourrait impacter les entreprises, les infrastructures routières, le secteur de la pêche, l’accompagnement des projets des collèges ou la stratégie touristique. A l’inverse, le Brexit pourrait être synonyme d’opportunités (par exemple, le retour du Duty-Free pour le calaisis).

Notre Groupe s’est aussi adressé au gouvernement afin de garantir aux pêcheurs du Pas-de-Calais un accès aux eaux territoriales britanniques après le Brexit et afin de maintenir des fonds européens pour les habitants et territoires du Pas-de-Calais à l’image de la PAC pour nos agriculteurs, du LEADER pour le monde rural, du FEDER pour les grands projets comme le Canal Seine Nord Europe, du FSE pour les personnes en insertion ou encore du FEAD pour ne pas fragiliser davantage ceux qui ont le plus besoin de solidarité.

Maïté MULOT-FRISCOURT

Présidente du groupe Union Action 62

Groupe Communiste

La santé, notre bien commun

Aujourd’hui la situation est là. Les salles d’attente sont à saturation, Il manque 300 généralistes dans le Pas-de-Calais. Et je ne parle pas des spécialistes chez qui il faut des mois pour obtenir un rendez-vous. Nous connaissons bien aussi la situation de l’Hôpital Public où il manque cruellement de lits, la situation est explosive dans les urgences. Le département est l’un des rares de cette importance à ne pas avoir de CHRU pour former les médecins.

A ce malaise E.Macron dans son plan "Ma santé 2022" répond en poursuivant, la réduction des dépenses publiques et la marchandisation de la santé et de la protection sociale.

A l’instar des zones de sécurité prioritaire le groupe communiste réclame d’urgence un plan de rattrapage sanitaire qui ne peut être uniquement basé sur quelques actions de préventions, comme l’a proposé Mme Buzin lors de son itinérance le 09/11 à Lens.

Nous réclamons le droit d’avoir autant de profs en Médecine que les autres régions pour que la suppression du numerus clausus soit efficiente.

Notre département est à dominante rurale, en conséquence exploser aux 4 coins du département les filières de soins est un non-sens. Nous exigeons un maillage des soins en adéquation avec le territoire.

Ludovic GUYOT

Président du groupe Communiste 

Groupe Rassemblement National

L’emploi, mère des batailles

Lors du débat sur l’engagement du Département en faveur de l’emploi des personnes en situation d’exclusion, les élus de notre groupe se sont exprimés en faveur de mesures destinées aux demandeurs d’emploi. Nous avons cependant regretté que la majorité ferme les yeux sur les causes de cette situation : concurrence déloyale imposée par l’Union européenne avec les travailleurs détachés, appel à une main-d’œuvre bon marché constituée d’immigrés, réguliers, "réfugié" ou fraîchement naturalisés, abandon des paysans, artisans, petits patrons… Dans ce cadre contraint, l’action du Département ne doit pas seulement consister à gérer la catastrophe, mais aussi à faire entendre sa voix auprès de l’Etat. Il en va de l’avenir des travailleurs français !

François Vial

Président du groupe Rassemblement National

Respect du pluralisme démocratique, du droit et des personnes

Les textes sont signés de leur(s) auteur(s), placés sous leur seule responsabilité éditoriale. Les auteurs s’engagent à respecter les législations en vigueur sur la liberté d’expression, le droit au respect des personnes et le droit à l’image, contenues notamment dans les Lois du 29 juillet 1881, du 1er août 2000 modifiant la Loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, celle du 21 juin 2004 pour la confiance en l’économie numérique, le Code Civil et le Code Pénal.

En application de l'article L3121-24-1 du Code Général des Collectivités locales, cet espace est réservé à l'expression des groupes d'élus.

Les contenus publiés ici sont sous la responsabilité des groupes politiques désignés.